Simons

  • Plácido Domingo
    Operalia 2008 Québec
    Concours international de Chant


(Québec, le 27 septembre 2007) – À l’initiative de l’Opéra de Québec, appuyé par un consortium de partenaires culturels (le Grand Théâtre de Québec, le Palais Montcalm, le Club musical et l’Orchestre symphonique de Québec), la Ville de Québec sera l’hôtesse d’un événement musical majeur à caractère mondial dans le monde lyrique : OPERALIA, le Concours international de Chant Plácido Domingo, du 19 au 24 septembre 2008, (16e édition) au Palais Montcalm et au Grand Théâtre de Québec.

Événement officiel des célébrations du 400e anniversaire de Québec, ce concours mondial se tiendra pour la première fois au Canada et assurera à Québec un rayonnement touristique et culturel international.

Des photos du Gala (Cliquez sur les icones)

Les gagnants

Operalia
Concours international fondé par le ténor Plácido Domingo en 1993, Operalia se tient chaque année dans une ville différente : Paris, Mexico, Madrid, Los Angeles, Bordeaux, Tokyo, Hambourg, Porto Rico, Washington, Valencia, sous la présidence et la direction musicale de Maestro Domingo.

Ce concours, avec ses quelque 800 à 1 000 candidatures, dont environ une quarantaine sont retenues spécifiquement pour les épreuves, se positionne en tête de liste de tous les concours lyriques internationaux et permet à tous, quelque soit leur condition économique, de pouvoir s’y présenter. En effet, grâce à ses généreux commanditaires, qu’Operalia remercie chaleureusement, une des caractéristiques du Concours est de défrayer toutes les dépenses des concurrents. Operalia offre une dizaine de prix importants.

Plácido Domingo et Operalia
Tout au cours du processus, Maestro Domingo est sur place pour présider le jury (mais ne vote pas) et prodigue ses conseils aux concurrents.

« Mon but est d’aider les jeunes artistes à passer à travers les écueils et les obstacles pour les faire entendre aux meilleurs professionnels.

Mon objectif est de contribuer à reconnaître non seulement les meilleures voix, mais plus encore, trouver les jeunes qui, par leur personnalité, leur caractère et leur force d’interprétation, garantissent la révélation d’un artiste accompli. Ceux qui deviendront les stars de demain. »

Gagnants d’hier – grandes stars d’aujourd’hui!
Isabel Bayrakdarian, soprano (2000) – Canada
Rolando Villazon, ténor (1999) – Mexique
Joyce DiDonato, mezzo-soprano (1998) - États-Unis
Erwin Schrott, baryton-basse (1998) - Uruguay
Elizabeth Futral, soprano (1995) - États-Unis
José Cura, ténor (1994) – Argentine
Nina Stemme, soprano (1993) – Suède

Fonctionnement
L’administration d’Operalia, basée à Paris, s’assure d’expédier les formulaires d’inscription à travers le monde dans les maisons d’opéra, les universités, les conservatoires, les agences et auprès de professeurs privés. Le Concours annonce sa tenue à travers les médias internationaux, régionaux et locaux (télévision, radio, journaux). Sur réception des démos, les membres du comité artistique, choisis par M. Domingo, révisent les fiches d’inscription, écoutent les démos et évaluent sur une échelle de 10 les performances. La quarantaine de chanteurs retenus pourra se rendre - tous frais payés - dans la ville où se tient le concours. Lors du Concours dans la ville hôtesse, le jury est constitué d’autres membres que ceux qui ont participé à la pré-sélection. Les critères considérés sont la voix, la technique, l’intensité dramatique, la présence et le talent d’acteur. Chacun des quarante chanteurs retenus interprète deux airs accompagnés au piano; de ceux-là une vingtaine seront entendus (un air) pour la demi-finale, puis 10 le seront pour la grande finale devant public lors du Gala avec orchestre dirigé par Maestro Domingo.

Operalia à Québec

Jury
Le jury sur place sera constitué de directeurs de grandes compagnies d’opéra européennes, canadiennes et américaines, qui peuvent offrir des possibilités d’engagements aux participants.

Prix
Neuf (9) prix seront remis lors de l’édition de Operalia 2008 Québec :
1) Premier prix femme  (30 000 $ US)                                     
         2) Premier prix homme  (30 000 $ US)
         3) Deuxième prix femme  (20 000 $ US)
         4) Deuxième prix homme  (20 000 $ US)
         5) Troisième prix femme  (10 000 $ US)
         6) Troisième prix homme  (10 000 $ US)
         7) Prix Zarzuela femme « Pepita Embil » (10 000 US)
         8) Prix Zarzuela homme « Plácido Domingo père » (10 000 $ US)            
                  9) Prix du public  (10 000 $ US)

Quarts de finale - ATTENTION CHANGEMENT DE DERNIÈRE HEURE
Les 2 quarts de finale avec piano se tiendront au Palais Montcalm le vendredi 19 septembre à partir de 13 h (30 candidats) et le samedi 20 septembre à partir de 11 h (12 candidats) totalisant 42 concurrents. Les candidats seront accompagnés au piano.

Demi-finale
La demi-finale se tiendra au Grand Théâtre de Québec le lundi 22 septembre 2008, à 19 h. Vingt (20) candidats auront été retenus des quarts de finale. Les candidats seront accompagnés au piano.

Finale
La finale se tiendra au Grand Théâtre de Québec le mercredi 24 septembre 2008, à 19 h. Dix (10) candidats auront été retenus des épreuves préliminaires. Ils seront accompagnés par l’Orchestre symphonique de Québec, dirigé par Maestro Domingo.

BILLETS
Quarts de finales : 19 septembre à partir de 13 h et le 20 septembre à partir de 11 h au Palais Montcalm. Toutes les sections : 20 $

Demi-finale : 22 septembre (19 h) – Grand Théâtre de Québec
25 $ à 45 $

Finale : 24 septembre (19 h) – Grand Théâtre de Québec
50 $ à 150 $

Pour ceux qui désirent assister à la réception qui suivra la finale, il est possible d’acheter un billet et la réception au coût total de 300 $. Les places sont limitées. Cette réception se tiendra en présence de Maestro Domingo.
Ces billets VIP sont disponibles uniquement au Grand Théâtre (643-8131) et au bureau de l’Opéra (529-0688).

Quarts de finale : 19 et 20 septembre (13 h à 18 h 30)
PALAIS MONTCALM
Salle Raoul-Jobin

Demi-finale : 22 septembre (19 h)

GRAND THÉÂTRE DE QUÉBEC
Salle Louis-Fréchette

Finale : 24 septembre (19 h)

GRAND THÉÂTRE DE QUÉBEC
Salle Louis-Fréchette

 

Grégoire Legendre